11 juillet 2012

L'ennui

*

De mes jours ennuyeux, les secondes s’égrènent.

Sans envie et sans but, j’implore le pardon

Sur une nonchalance honteuse qui me gêne.

Cet état si pesant agace Gédéon.

 

Ô vous, mes bras ballants, vous possédiez la sève ;

Vous tendiez vers le ciel votre soif d’abandon.

Etreindre l’univers vous motivait sans trêve.

La paume de ma main quêtait l’amour, ce don.

 

Mais la clef du bonheur, dans l'ombre, s'est enfuie.

Nul espoir de retour, sauf si tu revenais

Me conter ton histoire avec joie et folie.

Boire à nouveau tes mots, fixer encore tes traits,

 

Cesserait ma torpeur, dont je suis la victime.

D’un pas revigoré, je lierais amitié

Avec la création morte dans les abîmes.

Mais tu me fais défaut. La vie est sans pitié !

*

Sophie Conord

Copyright 2008-2012 © Sophie Conord - Tous droits réservés

Photographie libre de droit

  

Posté par Sophie Conord à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,