31 octobre 2008

Ô Paris mon ex... ( Version chantée )

 

Au jardin des Buttes Chaumont
Picorent des tas pigeons.
Affairés près des bouquinistes
Se pressent de nombreux touristes.

*

Mais sur les berges de la Seine
De longs baisers perdent haleine.
Au pied de notre tour Eiffel
Se fixent tous les yeux au ciel.

*

Ô Paris mon ex… Je t’aimais
Notre amour s’en est allé
Ainsi tu m’as désertée
Ô Paris mon ex… Je t’aimais
Notre amour n’existe plus
Paris je ne t’aime plus.} Refrain

*

Quelques amoureux de « Peynet »
Se languissent au Châtelet.
Sur les grands boulevards y traîne
Hélas trop de misère humaine.

*

En hiver, les « restos du cœur »
Distribuent un peu de chaleur.
L'été, à la place du Tertre
S’exposent des toiles de maître.

*

Ô Paris mon ex… Je t’aimais
Notre amour s’en est allé
Ainsi tu m’as désertée
Ô Paris mon ex… Je t’aimais
Notre amour n’existe plus
Paris je ne t’aime plus.} Refrain

*

La fontaine des Innocents
Eclabousse certains passants.
Dans le quartier des Batignolles
Est versée à flôt de la gnôle.

*

Le spectre de Victor Hugo
Te survole tel un oiseau.
Mallarmé ainsi que Verlaine
Hantent encore les tavernes.

*

Ô Paris mon ex… Je t’aimais
Notre amour s’en est allé
Ainsi tu m’as désertée
Ô Paris mon ex… Je t’aimais
Notre amour n’existe plus
Paris je ne t’aime plus.} Refrain

Ou

Au jardin des Buttes Chaumont
Picorent des tas de pigeons.
Affairés près des bouquinistes
Se pressent de nombreux touristes.

*

Mais sur les berges de la Seine
De longs baisers perdent haleine.
Au pied de notre tour Eiffel
Se fixent tous les yeux au ciel.

*

Mais notre amour s’en est allé
Les sentiments ont déserté
Je pars d'ici, triste et déçue
Paris mon coeur, je te salue .} Refrain

*

Quelques amoureux de « Peynet »
Se languissent au Châtelet.
Sur les grands boulevards y traîne
Hélas trop de misère humaine.

*

En hiver, les « restos du cœur »
Distribuent un peu de chaleur.
L'été, à la place du Tertre
S'exposent des toiles de maître.

*

Mais notre amour s’en est allé
Les sentiments ont déserté
Je pars d'ici, triste et déçue
Paris mon coeur, je te salue .} Refrain

*

La fontaine des Innocents
Eclabousse certains passants.
Dans le quartier des Batignolles
Est versée à flot de la gnôle.

*

Le spectre de Victor Hugo
Te survole tel un oiseau.
Mallarmé  ainsi que Verlaine
Hantent encore les tavernes.

*

Mais notre amour s’en est allé
Les sentiments ont déserté
Je pars d'ici, triste et déçue
Paris mon coeur, je te salue .} Refrain

*

31/10/2008

Sophie Conord

 Copyright 2008-2012 © Sophie Conord - Tous droits réservés 

Copyright :  UTKLA8A

Posté par Sophie Conord à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]