03 octobre 2012

Le sans-abri

alter-echos-hiver-sdf

 

Dans l’âtre rougeoyant, crépite l’étincelle ;

 Ses yeux obnubilés par la braise en émoi

Brillent de mille feux ; sa pupille chancelle.

A côté du foyer, son corps n’a pas le choix.

 

Il réchauffe le coeur, éclaire ses abysses

Aux vertiges mortels attirant l’indigent.

Les doigts tendus vers lui, il quémande un délice,

Une chaleur souvent  absente chez les gens.

 

Blessé par le mépris, le pauvre ressuscite.

Il rêve d'un projet, un espoir à venir.

Le temps d’une flambée à l’action émérite,

Il conquiert un moral  aussi fort qu’un menhir.

 

Le sans-abri quittant le poêle de fortune

Retrouve son "logis" sous un carton croulant.

La bouche de métro, son proche l'opportune,

Accompagne sa nuit  aux affligeants relents.

 

Sophie Conord

Copyright 2008-2017 © Sophie Conord - Tous droits réservés

Photographie libre de droit

 

Posté par Sophie Conord à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 juillet 2012

L'ennui

*

De mes jours ennuyeux, les secondes s’égrènent.

Sans envie et sans but, j’implore le pardon

Sur une nonchalance honteuse qui me gêne.

Cet état si pesant agace Gédéon.

 

Ô vous, mes bras ballants, vous possédiez la sève ;

Vous tendiez vers le ciel votre soif d’abandon.

Etreindre l’univers vous motivait sans trêve.

La paume de ma main quêtait l’amour, ce don.

 

Mais la clef du bonheur, dans l'ombre, s'est enfuie.

Nul espoir de retour, sauf si tu revenais

Me conter ton histoire avec joie et folie.

Boire à nouveau tes mots, fixer encore tes traits,

 

Cesserait ma torpeur, dont je suis la victime.

D’un pas revigoré, je lierais amitié

Avec la création morte dans les abîmes.

Mais tu me fais défaut. La vie est sans pitié !

*

Sophie Conord

Copyright 2008-2012 © Sophie Conord - Tous droits réservés

Photographie libre de droit

  

Posté par Sophie Conord à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 avril 2010

Depuis toi...haine !

 

Quel chagrin, ta colère agonise ma plume,
D’où le sang se déverse ainsi dans le fossé.
La terreur de tes mots vomissant l’amertume
A coupé son entrain, image du passé.

 

Elle aimait tant écrire et partager ses peines
Ses doutes, ses bonheurs, pour ne jamais mourir.
Le climat d’autrefois pardonnait les fredaines.
Son engouement d’antan n’est plus qu’un souvenir.

 

En déclin depuis toi, elle souffre en silence
Cruauté, qu’as-tu fait ? Sa sève se tarit.
Ô torpeur, lâche-la, car bientôt plus de stance !
Songeant à ses adieux, le terme lui sourit.

 

Massacrant l’atmosphère à coups d’irrévérences
Désormais, le haineux remporte du terrain
Si tu pouvais comprendre et voir les conséquences...
Quel malheur ! Et pourtant l’espoir d’amour l’étreint.

 

Si je suis toujours là, c’est pour toi poésie
Je te livre ces vers, l’espace d’un sursis
En priant le retour de plus de courtoisie
A ta consolation, je dis mille mercis.

 

Sophie Conord 

 Copyright 2008-2017 © Sophie Conord - Tous droits réservés 

Copyright : UTKL5B5

Gifs libres de droit

 

Posté par Sophie Conord à 16:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 janvier 2010

Je plaide non-coupable

*

Assez d'accusations me traînant dans la fange !
Qu'ai-je fait pour cela ? Ne pas, d'amour, t'aimer...
Ce tapage en public et nauséeux te venge,
Mais de quoi... ? S'il te plait, cesse de me blâmer !

*

De cette trahison... Suis-je l'auteur ? étrange !
C'est entièrement faux ! J'aime l'honnêteté.
La franchise a  toujours primé dans notre échange
Affirmer l'opposé, pure méchanceté !

*

Face au dénigrement,  je plaide non-coupable !
A tes mots injurieux, je réponds : "regrettable"
Victime aux yeux de tous, tu leurres tes amis,

*

Nous aurions pu connaître une sublime histoire,
Une belle amitié, un voeu bien illusoire !
J'ai refusé ton corps... Quel affront, quel gâchis !

*

Sophie Conord

Copyright 2008-2012 © Sophie Conord - Tous droits réservés

Copyright : UTKL4C5

Posté par Sophie Conord à 15:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 mai 2009

Une rose de mon jardin

 

 

LA ROSE DE MON JARDIN

Dans mon jardin la rose a de belles couleurs
Des senteurs de printemps, mais n’est pas éternelle
Dans mon jardin la rose a de douces odeurs
Elle s’épanouit dans des chaleurs nouvelles.

Symbole d’un amour la rose est éphémère
Elle est rouge de sang quand elle vient du cœur
Et se flétrie aux feux de la passion primaire
Lorsque se faneront les premières ardeurs.

Pour embellir le temps, lui donner sans s’en faire
Des parfums amoureux sous un quartier de lune
Il vaudrait mieux t’offrir cette rose de verre
Pour que l’amour soit roi sur le sable des dunes.

Mon amour, sans regret, la voilà la nouvelle
Une rose de verre aujourd’hui ma princesse
Viendra renouveler ma sublime promesse
Chérie en te disant, qu’elle soit éternelle.

J.C Blondel

Gifs libres de droit

 

*********

 

Quelques vers poétiques de mon ami Bernard

Prends la rose qui à ton image, renvoie, 
La fleur qui glorifie les plus belles, 
La rose qui magnifie les fleurs nouvelles 
Dont la senteur charme et chauffe les émois.

~~~~~~

L’astre du jour voit s’épanouir la rose, 
Combien de soleils ont vu naître l’amour, 
Dont la vivacité, jamais, ne se pose ? 
Plaît-il à ton cœur, que tel amour enclose, 
La jolie fleur vivace pour durer toujours ?


Posté par Sophie Conord à 21:29 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

30 avril 2009

Un brin de muguet pour mes lecteurs

~~~~~~~

Voici un brin de muguet aux jolies clochettes
Qui s'est paré de sa plus belle robe blanche
Pour vous apporter un premier Mai plein de fêtes
Et une "fleur" bien méritée tel un dimanche .

~~~~~~~

Repos et travail s'accordent pour une fois
Et personne ne s'en plaindra, j'en suis certaine
Profitons-en,  et promenons-nous dans les bois
Sans oublier d'offrir nos voeux cette semaine!

*

Sophie Conord 

Copyright 2008-2012 © Sophie Conord - Tous droits réservés

Copyright :UTKL5C5

Gif libre de droit  

Posté par Sophie Conord à 15:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
23 mars 2009

La page blanche ( Mon 1er Rondeau )

 

 

 
 
La page blanche éthérée de souillure
Au Rayonnement exempt de rayure
Intimide, là, les plus grands experts
N'osant la tacher, la salir de vers.
Ô immaculée souffre la rature.
 
Froisser ta clarté, ta pure feuillure
Me déchire en maux, telle une fêlure.
Dompte-moi, puisque ma plume se perd.
 
La page blanche...

 Accueille mes mots chantant la nature.
Que mon reflet édifie l'écriture !
Si parfois, l'encre asséchée ne te sert,
Redouble de grâce devant l'amer.
Bénis mon âme enclin à la gelure...
 
La page blanche.

 23/03/2009

Sophie Conord

 Copyright 2008-2012 © Sophie Conord - Tous droits réservés

Copyright :  UTKL4B5

Gif libre de droit

 

Photographie libre de droit

 

Posté par Sophie Conord à 19:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
07 janvier 2009

La Muse de la poésie


Etoile, la muse des poètes
A ta source, tu conduis leurs pas ;
Ô Dulcinée nocturne, tu guettes
Une proie mordant à tes appâts.

*

Au terme de voyages fantasques
A l’envol empli de magnétisme,
De ta lueur, tu oses des frasques
Envoûtant leur plume d’exotisme.

*

Tes rayons irradient leurs poèmes
De belles exaltations magiques,
Où les mots subjuguent toute l’âme
Imprégnée de rêves mirifiques.

*

Eblouis par ta beauté innée,
De te mériter, l'espoir grandit,
Afin d’ensorceler leur journée
Et briser, cette monotonie.

*

Inaccessible objet plein d’attraits,
Ils s’investissent pour ta conquête. 
L'échec ne les dissuade jamais
D'interrompre, malgré tout, leur quête.

*

Moi, modeste humaine sans saveur,
N'inspirant aucune frénésie,
j’envie, étoile, cette ferveur,   
Qui capte toute la poésie.

Sophie Conord

Copyright 2008-2012 © Sophie Conord - Tous droits réservés

Gifs libres de droit   

Posté par Sophie Conord à 22:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 juillet 2008

Le secret de mon coeur

 

Fasciné par la magie du grenier,
De peur de trébucher là, tu hésites.
Un rai lumineux pourtant a filtré
Mais d'une enjambée timide, tu visites.

~~~~~~

Tout ce fouillis encombrant le chenal
Obstrue l'unique passage obligé   
Continuer te parait primordial   
Et intensifie ta ténacité.

~~~~~~

De précieuses poupées de porcelaine
Vêtues d'anciennes robes en dentelle      
Côtoient aussi des peluches de laine
Jonchant le vieux plancher en ribambelle.

~~~~~~

Au fond de ce fatras tout poussiéreux,
Trône, telle une majesté affable   
Dissimulé dans un coin périlleux 
Un discret coffret d'allure agréable.

~~~~~~

Que cache cette malle occultée,
Des breloques ou un secret fatal ?   
Rivé sur sa possession convoitée,
Nul effort n'entamera ton moral.

~~~~~~

Désirer percer son intimité 
Ne sera pas une tâche facile
Mais si tu fais preuve d'habileté
Son ouverture se fera docile.

*

Sophie Conord

Copyright 2008-2012 © Sophie Conord - Tous droits réservés 

Gif libre de droit

Posté par Sophie Conord à 21:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 juillet 2008

Les encres

 

 

L'encre bleue

 

Pour voyager c'est beau l'encre bleue
Ca navigue mes pensées au large
Que tu vas prendre au bord du rivage
Pour essuyer la tristesse de mon visage.


Pour rêver c'est beau l'encre bleue
Ca envole des songes extraordinaires
Quelquefois imaginaires
Des sommeils légers
En font un ciel bleuté.


Pour se souvenir c'est beau l'encre bleue
Quand ça pense aux rires d'enfance
Aux émotions douces et immenses
Aux joies rieuses et merveilleuses
Aux larmes parfois douloureuses.


Pour oublier c'est beau l'encre bleue
Sur des idées noires qui envahissent ton esprit
C'est ta peine qui chagrine ta vie
Ton angoisse qui traîne dans la nuit
Où tu pleures des épreuves à l'infini.

 

Sophie Conord

Copyright 2008-2012 © Sophie Conord - Tous droits réservés

Gifs libres de droit

 barre_de_separationx

 

 L'encre rouge

 

Pour écrire c'est beau l'encre rouge
Ca dévoile les secrets maux d'amour
Que tu traduiras d'un souffle court
Pour te voler des baisers de velours.

*

Pour aimer c'est beau l'encre rouge
Ca rougit d'un désir mes joues mutines
Quelquefois entachées de frivolité libertine
D'envie de coucher de soleil éternisé
En font une pubère adolescente enivrée.

*

Pour souffrir c'est beau l'encre rouge
Quand ça verse des larmes de sang
Des colères violentes et empourprées
Des cris meurtris et stridents
Des gouttes écarlates et écoeurées.

*

Pour mourir c'est beau l'encre rouge
Sur une souffrance qui endeuille tes jours
C'est la mort qui t'appelle d'une voix acharnée
Ton vague à l'âme qui vogue sans espoir de retour
Où tu noies tes plaies suintantes et suicidées.

Sophie Conord

Copyright 2008-2012 © Sophie Conord - Tous droits réservés 

Photographie libre de droit

Posté par Sophie Conord à 01:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]