alter-echos-hiver-sdf

 

Dans l’âtre rougeoyant, crépite l’étincelle ;

 Ses yeux obnubilés par la braise en émoi

Brillent de mille feux ; sa pupille chancelle.

A côté du foyer, son corps n’a pas le choix.

 

Il réchauffe le coeur, éclaire ses abysses

Aux vertiges mortels attirant l’indigent.

Les doigts tendus vers lui, il quémande un délice,

Une chaleur souvent  absente chez les gens.

 

Blessé par le mépris, le pauvre ressuscite.

Il rêve d'un projet, un espoir à venir.

Le temps d’une flambée à l’action émérite,

Il conquiert un moral  aussi fort qu’un menhir.

 

Le sans-abri quittant le poêle de fortune

Retrouve son "logis" sous un carton croulant.

La bouche de métro, son proche l'opportune,

Accompagne sa nuit  aux affligeants relents.

 

Sophie Conord

Copyright 2008-2017 © Sophie Conord - Tous droits réservés

Photographie libre de droit